LMA 72


News
Marathon de Caen du groupe 4
< | >

Marathon de Caen du groupe 4

Publié le 14 juin 2018

le samedi 09 juin dernier vers 10h00 du matin, 14 membres du groupe 4 prenaient place à bord des véhicules pour se rendre sur les lieux du supplice qui allait les attendre, le lendemain...!

Marathon de Caen du groupe 4

Ça commence mal, car mon GPS fait des siennes et emmène la troupe par des chemins de traverse. Malgré tout, c'est une bonne idée car le trajet n'est pas plus long mais O au combien bucolique, permettant même à ceux qui ne la connaissait pas, de découvrir la célèbre montée de la cote de Médavy.

Arrivés vers 12h30 sur Caen. Nous allons nous restaurer, découvrir le site, sentir l'air de la mer et retirer nos dossards au parc des expos.

Le précieux sésame en main, la pression monte d'un cran dans le groupe.

Après une petite ballade, en avant pour la pasta party (qui ne restera pas dans les annales...) Vite vite, notre joyeuse troupe se dirige vers l'hôtel afin d'accrocher les numéros sur les maillots. L'excitation est palpable, surtout pour huit d'entre nous dont c'est le premier marathon.

Coucher tardif (forcément...) et réveil à 4h45, ça pique un peu, mais là, pas de fainéants ! tout le monde est souriant, et est prêt à en découdre avec l'armada kennyane !

6h30 départ de l'hôtel, 7h00 dans les navettes (le stress monte d'un cran !) et 8h00 sur les lieux du départ, où un brouillard à couper au couteau nous attends ! L'Angleterre et son smog légendaire est toute proche ! Étrange sensation, quand on sait que nos anciens au même endroit foulaient les plages du débarquement il y a 74 ans par un brouillard tout aussi épais !

Comme il ne fait pas chaud, chacun tente de s'occuper, rigoler, ou essayer du moins...  Et à 9h10 ! c'est parti pour ce fabuleux marathon que nous avons préparé ensemble depuis plusieurs mois. Le Bonheur nous envahit.

Les premiers 5-10 kms sont faciles. Puis pour les 15-20 kms suivant ça se gâte un peu pour certains. Cependant, tout le monde a prit son rythme de croisière. Nous longeons la mer à 50m depuis le début mais nous ne la verrons jamais à cause du brouillard. Le 30 ème kms brûle les cuisses et les mollets. Nous nous demandons bien ce que nous sommes venu faire dans cette galère. Éparpillés le long du parcours, Michel notre kenyan blanc à nous caracole à l'avant afin de représenter dignement le groupe 4, Birgit est à l'arrière mais elle ne le restera pas longtemps et viendra récupérer une partie du groupe. Quelle belle gestion de sa course !

Notre benjamine Anaïs gère la douleur mais avec le sourire , Nath et Delphine, les inséparables, et Éric et Francis sont bien dans leur allure. Olivier dans les traces de l'irlandais est parti à la chasse aux kenyans ! Yohan est malade mais résistant. Seb l'est aussi et cherche un nouveau bosquet le long du chemin... Guilène, malgré le fait de courir un marathon, ne s'empêche pas de papoter et d'encourager les copains-copines. Anne, est bluffante par son aisance dans la difficulté. Thierry, notre titi, souffre le martyre mais trouve la force en lui, afin franchir cette ligne mythique tant attendue. Enfin, votre serviteur, submergé par l'émotion à la vue de tout le groupe sur la ligne d'arrivée, où se trouve Michel, notre doyen, attendant pendant plus d'une heure, les uns et les autres. Quelle solidarité dans ce groupe !

Nous avons réussi ! 14 sur 14  finishers. Au delà des temps, c'est ce qu'il faut retenir, surtout quand on sait que près de 500 coureurs ont abandonné. 

Merci à toutes les supportrices et supporters venus nous encourager, tout au long de cette aventure, parfois par surprise !

Anne-Laure tout d'abord, à défaut de pouvoir participer, a été à nos cotés pendant tout la prépa et les 42 kms, à nous encourager et nous remonter le moral sur sa trottinette, en compagnie de Zélie la patineuse.

Géraldine et Louis, Ludo et Boil, Annie avec ses enfants reporters et photographes. Anita, Isabelle, Jérôme, les épouses et familles d'Éric, Yohann et Anaïs et tout les autres que j'oublie !

Et bien sûr je remercie, tous les membres du groupe 4 qui nous ont encouragé pendant ces 2 mois et nous ont suivi devant la toile, pendant notre périple.

VIVE LE GROUPE 4 !!! VIVE LE LMA 72 

Olivier Guilon.

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.