LMA 72


Entorse de la cheville

Entorse de la cheville

 

L'entorse de cheville:

Premier traumatisme de l'appareil locomoteur en France, l'entorse de cheville représente chaque jour 6000 consultations. Rares sont les coureurs qui n'ont jamais eu affaire à ce traumatisme au moins une fois dans leur activité. L'entorse est externe dans 90% des cas, mais peut également être interne, voir double (externe + interne).

 

Clinique :

L’entorse de cheville se caractérise par une douleur vive lors du traumatisme et pouvant limiter voir interdire l’appui durant quelques jours. Elle sera associée à un hématome et un œdème en regard de la zone touchée par l’entorse.


Conduite à tenir :

Toute entorse sera à traiter dès les premières minutes selon le même protocole RICE, à savoir Rest (repos), Ice (glaçage), Compression, Elévation.
La durée du repos, donc l'absence d'appui sur la cheville lésée, sera à adapter en fonction de la douleur. Le glaçage sera limité à 20 minutes, mais pourra être renouvelé plusieurs fois par jour selon la douleur et l’œdème. La compression sera légère et permettra la circulation sanguine (chaussette de compression par exemple). L'élévation du pied doit être réaliser aussi souvent que possible durant les premiers jours, afin de faire diminuer l’œdème. Les déplacements doivent être limités durant les premiers jours et se faire sous couvert d’une orthèse.

 

Une entorse ne doit jamais être prise à la légère, car une entorse négligée constitue le terreau d'entorses à répétitions. Il faut donc toujours consulter un médecin qui vous donnera la marche à suivre (examens complémentaires, rééducation, …) en fonction de sa gravité (bénigne, moyenne ou grave).

La reprise de la course à pied se fera après une rééducation adaptée et toujours de façon progressive.


Fait Par Jérôme BELLANGER
Kinésithérapeute