LMA 72


< | >

Les Durand, une famille unie dans le sport

Publié le 09 mars 2020

Les Durand, une famille unie dans le sport

Source Ouest-France Publié le 08/03/2020

Alexia et sa sœur Émeline, jumelles âgées de 12 ans, mènent la course dans la famille Durand. Les jumelles se distinguent sportivement et engrangent les exploits en course à pied.

Dernier en date : « La participation au cross régional qui s’est couru à Chalonnes-sur-Loire, dans le Maine-et-Loire, sur une distance de 2 280 mètres », s’enorgueillissent les deux sœurs. Résultat : en catégorie benjamines, Alexia se classe 3e et Émeline remporte le titre.

Et ce n’est pas un hasard si l’on retrouve les deux fidèles « depuis toujours » du club LMA 72 sur le podium. Une fois par semaine, le mercredi, « et quelquefois le samedi, quand il n’y a pas de compétitions », c’est entraînement. À la manœuvre, Denis Armango, leur entraîneur : « Elles sont fidèles, appliquées, sérieuses et douées. Mes petites protégées ne peuvent que réussir. »

Du tempérament et de la personnalité

Échauffement, puis gammes, puis sprint, puis endurance… tout cela au minimum en deux heures par semaine non-stop au stade du Petit-Vaurouzé. Et les deux petites prodiges ont la gnaque pour aller encore plus loin, d’autant qu’elles ont face à elles, une concurrente : « Alice Hédin qui, depuis longtemps, nous fait des misères en course, précise Alexia. Mais, petit à petit, on grignote et on revient toutes les deux très fort sur cette concurrente. »

Pour courir aussi bien, il faut avoir du tempérament : qualité que l’on retrouve dans le quotidien des deux pré-ados, ce qui se traduit par deux fortes personnalités : pas question, par exemple, d’être habillées de la même façon. « Si, pour des raisons pratiques, on fréquente le même collège, on n’aurait jamais voulu être dans la même classe : je suis en 5e 3 et Émeline, en 5e 1. »

Cette semi-indépendance est même encouragée par les parents qui apprécient que leurs filles cloisonnent ainsi leur vie. Et ils savent de quoi ils parlent, ayant connu les joies et les contraintes de la compétition sportive : côté natation, c’est mère et fils qui ont eu de beaux résultats. Séverine a fait les championnats de France et Timothé a été champion départemental. Quant à Thierry, le papa, il évolue, à cause d’un mal de dos récurent, en natation loisirs. Mais il y a peu, il faisait les beaux jours de l’Asca, étant classé 13/100.

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.